Saviez-vous qu’en France un déplacement sur deux est lié à une raison professionnelle et que dans 70% des cas, celui-ci se fait en voiture ?

Difficile dans ces conditions d’admettre que notre manière de travailler et/ou de nous rendre au travail n’ont pas d’impact sur l’environnement : pour cette raison, des obligations légales existent pour inciter les entreprises à considérer la mobilité de leurs collaborateurs. C’est le cas du Plan de Mobilité (PDM), anciennement appelé Plan de Déplacements d’Entreprise (PDE), dont l’objectif est d’optimiser et augmenter l’efficacité des déplacements des salariés d’une entreprise.

« Encore une obligation à la charge de l’entreprise » ? Pas forcément, le Plan de Mobilité pouvant être vu comme une opportunité pour ses salariés, mais également l’entreprise et la collectivité. Explications

Un Plan de Mobilité, pour quoi faire ?

Rendu obligatoire en 2014 depuis la Loi relative à la Transition énergétique pour une croissance verte, le Plan de Mobilité ne concernait à l’origine que les entreprises :

Rappelons brièvement qu’un PDU est une zone urbaine au sein de laquelle des mesures sont déployées de façon concertée, sur 10 ans, par les différents acteurs du territoire (afin notamment d’optimiser les déplacements : faire baisser le trafic automobile individuel, augmenter l’utilisation des transports en commun…).

Avec la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) votée en décembre 2019, le seuil de 100 collaborateurs a été abaissé : depuis le 1er janvier 2020 le plan de mobilité est une obligation légale pour toute entreprise réunissant plus de 50 collaborateurs sur un même site.

À lire aussi : Loi LOM et forfait de mobilité durable : décryptage

Qu’est-ce exactement qu’un Plan de Mobilité ?

La loi reste relativement floue et permissive à ce sujet. Par définition, il s’agit de mettre en pratique des mesures limitant l’usage de véhicules polluants pour les déplacements domicile – travail, les transports de marchandises, ainsi que les déplacements professionnels.

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) cite quelques exemples de mesures attendues :

  • Promouvoir l’usage du vélo : parking à vélos, douches pour les cyclistes, incitations financières tel que le Forfait Mobilités Durables ;
  • Encourager l’utilisation des transports publics : remboursement des transports en commun, création d’une navette entreprise, négociation avec les services de transport ;
  • Inciter au covoiturage : mise en place d’un réseau interne, indemnisation des frais, création de places de parking réservés ;
  • Améliorer les accès aux bâtiments pour les piétons : entrées directes, création de passages piétons, élargissement des trottoirs ;
  • Intégrer une politique de travail à distance : aménagement des horaires, abonnement dans des espaces de coworking, permission du télétravail et du home office.

À lire aussi : Demande de télétravail, 10 raisons de dire oui

Déployer un PDM

Votre entreprise est située dans un PDU et elle réunit plus de 50 collaborateurs sur un même site… pour autant vous n’avez toujours pas défini un Plan de Mobilité ?

Première chose à faire : contacter directement l’ADEME ainsi que votre Chambre de Commerce et de l’Industrie qui sont les organismes chargés de vous accompagner dans cette démarche.

La mise en place d’un Plan de Mobilité sera un véritable chantier pour votre entreprise, qui nécessitera une équipe dédiée ainsi qu’un pilotage avec une feuille de route et un plan d’action. Compter six à dix-huit mois pour mettre en pratique les différentes mesures définies.

Il est par ailleurs conseillé de suivre cinq étapes successives :

  1. Préparation : la direction de l’entreprise doit déterminer avec ses salariés les besoins et problématiques de déplacements à résoudre afin de fixer des objectifs atteignables et correspondant à la culture de l’entreprise. Un budget ainsi qu’une équipe devront être alloués au projet ;
  2. Diagnostic : une fois créée, cette équipe devra réaliser une analyse approfondie de la mobilité actuelle de l’entreprise qui servira de base à l’élaboration du plan d’action ;
  3. Plan d’action : l’équipe établira ensuite les différentes actions à réaliser afin d’atteindre les objectifs fixés ; avec, pour chaque action, un calendrier ainsi qu’une allocation de ressources humaines et financières ;
  4. Mise en œuvre et animation : réalisation des actions précédentes avec des réunions de pilotage régulières et communication interne permettant une visibilité globale sur le bon déroulement du plan ;
  5. Suivi et évaluation : analyse des mesures appliquées et des réactions des collaborateurs afin d’apporter d’éventuels ajustements et améliorations.

Sachez enfin que l’ADEME dispose d’un budget permettant de vous aider au financement de votre Plan de Mobilité et que les collectivités locales doivent également vous accompagner.

Plan de Mobilité : voir les bons côtés

Malgré les aides financières envisageables, la majorité des charges humaines et financières seront supportées par l’entreprise. Partant de ce constat, quels avantages pouvons-nous néanmoins trouver ?

Premièrement, une plus grande efficacité et une satisfaction accrue des collaborateurs grâce à l’économie des temps de transport, mais aussi un meilleur confort de vie rendu possible par certaines mesures.

Le choix du vélo, la mise en place du home office occasionnel ou du travail en coworking proche du domicile du collaborateur constituent en effet des mesures populaires et éligibles au plan de mobilité. Ainsi, les grandes entreprises qui se préoccupent aussi de leur PCA (Plan de continuité d’activité) sont de plus en plus nombreuses à abonner leurs équipes à des espaces de coworking (et pas uniquement leurs commerciaux amenés à voyager fréquemment) afin de permettre aux employés de gérer eux-mêmes leur mobilité… et leur emploi du temps.

À lire aussi : Wojo Spots & Corners : 100 adresses, une ambition

Deuxièmement, des économies sur :

  • des frais de stationnement qui, pour une entreprise située dans un PDU, coûterait entre 1000 € et 1500 €/an par place de parking mise à la disposition du collaborateur…
  • autre chiffre que nous ne sommes pas parvenus à actualiser : on estimait en 2011 que les accidents de la route avaient provoqué 7325 invalidités permanentes et fait perdre 5330 millions de journées de travail (source Insee).

Plus proche de nous, en 2018, les trajets domicile travail représentaient à eux seuls 24,35% des accidents de la circulation routière, 9.71% des décès sur la route, 14.56% des blessés…  

Troisièmement, une meilleure image de marque de l’entreprise grâce à une RSE fort, une implication dans la sauvegarde environnementale et la mise en place d’avantages matériels et financiers pour les salariés, tels que le Forfait Mobilités Durables.

Enfin, n’oublions pas l’intérêt pour l’environnement ainsi que pour le bien-être citoyen avec le désengorgement des routes et des agglomérations, la réduction des nuisances sonores et la baisse de la pollution.

Le Plan de Mobilité devrait donc davantage être considéré comme une opportunité et un sujet de fierté : aujourd’hui, il vise avant tout à sensibiliser les entreprises et les inciter à mener une politique responsable. Aucune sanction ou amende n’a réellement été infligée à une entreprise n’ayant pas respecté cette obligation à ce jour.

Néanmoins, il constitue un exercice salutaire, qui invite à repenser les déplacements imposés aux collaborateurs, écouter les besoins de ces derniers et ainsi revoir son fonctionnement interne… afin d’adopter de nouvelles manières de travailler dans l’intérêt de tous.

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Bureaux privatifs

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Wojo Corners

Postes en espace partagé, dédiés au travail dans le calme. Pour les freelances et les petites équipes, mais aussi les entreprises qui concilient bureaux privatifs, networking et nomadisme.

Wojo Spots

Réseau d’espaces pour travailleurs nomades, déployé par Wojo auprès de ses partenaires (hôtels, cafés, concept stores). Pour travailler où on veut quand on veut.

Salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).

Je souhaite publier à titre personnel