Dans cette période compliquée, vous ne seriez pas contre réaliser quelques économies sur votre budget d’entreprise, vos charges et impôts ? C’est le moment de vous pencher sur le calcul de votre CFE : selon la localisation et le type de bureaux que vous occupez, elle peut varier de manière avantageuse pour vous. Explications.

Qu’est-ce que la CFE ?

La contribution financière des entreprises, CFE de son petit nom, est une taxe annuelle qui concerne les sociétés et les travailleurs indépendants installés sur le territoire français, qui exerçant une activité professionnelle non salariée. Et ce, quels que soient :
– leur statut juridique (entrepreneur individuel, société, association, entreprise publique, fondation) ; – la nature de leur activité ;
– leur régime d’imposition ;
– leur nationalité.

La cotisation est payée en fonction de la surface déclarée pour exercer votre activité, et son versement est obligatoire.

Sont exonérés : les travailleurs indépendants et entreprises dont le chiffre d’affaires ou les recettes annuels sont inférieurs ou égaux à 5 000 €. Il existe aussi certains cas d’exonération listés par le Ministère des Finances, mais dans l’ensemble, la CFE concerne la quasi-totalité des travailleurs indépendants et entreprises.

Les éléments de calcul de la CFE

Le taux de la CFE est déterminé par la commune où sont installés vos bureaux, et peut donc varier d’une ville à l’autre. Cette taxe est calculée sur  la base de :
– la surface déclarée en mètres carrés du siège social de votre entreprise,
– la valeur locative du bien où est domicilié votre siège social.

À votre domicile, dans un espace de coworking ou des bureaux privatifs, la base de calcul ne sera donc pas la même. La grille tarifaire tient compte des caractéristiques des locaux et de leur utilisation : une surface de stockage en arrière-boutique n’aura pas la même valeur qu’un bureau ou une boutique sur rue.

Une taxe qu’il convient d’anticiper

Important à savoir : la CFE est calculée sur la valeur des biens utilisés en année N-2, c’est-à-dire que votre CFE 2021 prendra en compte vos locaux utilisés en 2019. C’est donc le moment de vous pencher sur le sujet pour chercher des économies à long terme.

À lire aussi : Devenez incollable sur la TVA récupérable

Si vous ne déclarez pas de locaux dédiés à votre activité, alors le montant de votre CFE est calculé sur une base d’imposition minimum qui varie selon votre chiffre d’affaires n-2, et le taux de CFE appliqué par la commune de domiciliation de votre siège social.

Après inscription sur le site des impôts, vous recevez l’avis de paiement de la CFE autour du 15 novembre : elle doit être réglée avant le 15 décembre.

Coworking, domicile : comment déterminer le choix le plus économique pour ma CFE ?

La domiciliation de votre siège social est le principal paramètre de calcul de votre CFE, c’est donc votre principal facteur d’optimisation.

De nombreux espaces de coworking proposent la domiciliation de leur siège social aux micro-entrepreneurs et entreprises installées chez eux, moyennant des frais de services variables selon les espaces. La domiciliation en espace de coworking vous permet, en plus du confort d’un poste de travail adapté ou d’un bureau privatif si vous choisissez cette solution, de réceptionner votre courrier et vos colis sur place, et de disposer d’une adresse dédiée à votre activité professionnelle.
Attention toutefois, avant de choisir un espace de coworking, vérifiez bien qu’il dispose de l’agrément pour domicilier des entreprises chez lui.

À lire aussi : Optimiser son loyer entreprise en changeant de bureau

Les points de vigilance sur le calcul de votre CFE

Si vous disposez de plusieurs lieux de travail, vous pouvez être amené.e à déclarer la création de plusieurs établissements, et donc payer plusieurs CFE : vérifiez bien ces éléments avec votre expert-comptable lors du déploiement de vos équipes.

La première année d’activité, la base d’imposition à la CFA des entrepreneurs est réduite de 50 %. Ne vous fiez donc pas à ce montant pour les projections sur les années suivantes.

À vous d’éplucher désormais les coulisses de cette taxe méconnue afin d’optimiser son coût ! Si vous en avez marre de travailler dans votre cuisine, ou que vous envisagez de déménager pour réduire les coûts liés à votre bureau, c’est l’occasion de faire une simulation de votre CFE avec votre comptable afin de voir quelles économies sont réalisables par ce levier.

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Bureaux privatifs

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Wojo Corners

Postes en espace partagé, dédiés au travail dans le calme. Pour les freelances et les petites équipes, mais aussi les entreprises qui concilient bureaux privatifs, networking et nomadisme.

Wojo Spots

Réseau d’espaces pour travailleurs nomades, déployé par Wojo auprès de ses partenaires (hôtels, cafés, concept stores). Pour travailler où on veut quand on veut.

Salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).

Je souhaite publier à titre personnel