Il fait chaud. Le thermomètre affiche des températures au-dessus des 20 °C. L’été s’est enfin installé. Dans cette langueur imposée, où les Parisiens se font discrets, où les touristes fleurissent et où le temps semble prendre une nouvelle mesure, le farniente s’impose comme pause-café et la chemise bariolée s’assume comme nouvel étendard. La créativité et l’inspiration sont également au rendez-vous. La preuve. 

Je travaille au rythme de la musique

« Je perçois mon travail comme un plaisir. Du coup, si je pars trop longtemps, je suis en manque. Ne pas avoir beaucoup de vacances ne me perturbe pas. Au mois d’août, je préfère donc profiter du calme parisien et partir à d’autres moments, sur de plus courtes durées. 

L’été, j’en profite pour travailler dans des lieux insolites, comme l’île Saint-Germain ou le parc de Sceaux. Il me suffit simplement de mon ordinateur, d’un accès à internet et c’est parti ! Je peux alors allier le travail aux plaisirs d’été en cédant la place à la relaxation, aux espaces verts et au soleil bien sûr. J’accorde également plus d’importance à la musique qui compte beaucoup pour moi. En fait, en été, je travaille au rythme de la musique. »

 

 

Serious work for cool brands 

« Étant une jeune société, on ne peut pas se permettre de prendre trois mois de vacances. Nous avons simplement prévu un break de deux semaines. Et le reste du temps, nous resterons à disposition pour nos clients. Après, il est certain que nous allons bosser un peu plus en mode estival. 

Par exemple, en tant qu’agence de communication, on peut se permettre d’afficher un look vestimentaire plus décontracté, même à la Défense, où le col blanc est souvent de rigueur. Nous projetons de moduler notre façon de travailler en changeant de cadre au fil des réunions. Une bonne manière pour nous d’aller chercher de l’inspiration au gré des diverses animations proposées sur le parvis et aux alentours. Avec nous, c’est toujours “serious work for cool brands”. L’idée, c’est de se créer un cadre de travail qui nous ressemble et qui nous permet de travailler efficacement. »

 

Travailler de partout, à la campagne, au calme, ou avec la mer comme horizon 

« Pour nous, les vacances, c’est chacune son tour. L’une sera juilletiste quand l’autre sera aoutienne. Cela nous permet d’assurer une continuité de service auprès de notre clientèle. Nous pourrons toutefois travailler de partout, dans un café en terrasse pour prendre l’air, à la campagne, au calme et dans la fraîcheur, ou encore avec la mer comme horizon. Nous avons l’habitude du travail nomade et l’été, cela se vérifie encore plus. 

Côté météo, on espère que la canicule ne sera pas au rendez-vous cette année, parce qu’il est sûr que passés 30 °C, les neurones ont tendance à dérailler en milieu parisien. La quête de la fraîcheur peut alors devenir un véritable objectif, avec la clim' comme point de mire, pour parvenir à travailler en toute fraîcheur et sérénité. »