Que seront les futurs espaces de coworking ?

Grâce à l’économie de partage et le développement des technologies, le coworking se positionne de plus en plus comme l’alternative la plus plébiscitée pour disposer d’un lieu de travail et d’une culture d’entreprise innovants. Cette pratique est encore susceptible d’évoluer, dans la conception des espaces comme dans leurs fonctions.

Un véritable réseau communautaire

Les espaces de coworking connaissent un franc succès, car la génération Y ne conçoit plus de travailler dans une entreprise où les liens sociaux se limitent aux rencontres autour d’une machine à café, sous l’œil parfois inquisiteur du supérieur hiérarchique. De plus en plus de jeunes travailleurs aspirent à un peu plus d’indépendance, tout en gardant un certain lien avec leurs collaborateurs, d’où leur engouement pour les espaces de coworking.

Pour répondre aux besoins de la jeune génération, les futurs espaces de coworking se doivent d’être un véritable réseau communautaire, tant sur le plan social que sur le plan professionnel. Les futurs espaces de coworking ou tiers lieux ont donc intérêt à développer deux réseaux de communication internes différents. L’un pour permettre aux coworkers de développer des liens sociaux, et l’autre, purement professionnel, où les membres de la communauté échangent leurs expériences, et recherchent de nouvelles compétences pour développer leurs activités.

Une synergie entre les différentes communautés

L’autre défi que les futurs espaces de coworking devront relever est la création d’une collaboration étroite entre les différentes communautés de coworkers sur le territoire français, mais aussi dans le monde. Il s’agira alors de créer une véritable synergie entre ces communautés pour permettre aux membres de chaque espace de coworking d’utiliser les espaces d’autres villes lors de leurs déplacements professionnelles.

Grâce à un système de pass, les entrepreneurs nomades pourront occuper d’autres espaces de coworking pendant quelques jours de l’année, sans avoir à être membre de la communauté. Le coworking du futur s’organisera ainsi en réseau, autour d’espaces influents et de communautés autonomes, mais qui restent toutefois en interaction.

Une expansion des entreprises traditionnelles

Les entreprises traditionnelles peuvent également surfer sur la vague du coworking pour recruter de nouveaux talents et rentabiliser leurs espaces vacants. Ainsi, dans le futur, certaines sociétés seront tentées de convertir leurs biens immobiliers en surplus en des espaces de coworking destinés à accueillir des travailleurs indépendants pour une durée déterminée. Ce faisant, la société pourra disposer d’un vivier de jeunes talents dans lequel il peut puiser en cas de besoin.

De nouvelles offres d’espaces de coworking

Les futurs espaces de coworking ne seront plus créés uniquement à l’initiative privée. Les collectivités territoriales, soucieuses de favoriser l’entrepreneuriat et l’innovation dans leur localité, se lanceront également dans la création d’espaces de coworking public qui seront subventionnés par le pouvoir public. Elles peuvent aussi financer des espaces de coworking gérés par des associations. Grâce à cette initiative, les futurs espaces de coworking seront accessibles au plus grand nombre.

En parallèle avec les groupes spécialisés dans la location de bureaux, et les promoteurs immobiliers, d’autres acteurs se lanceront aussi dans la création d’espaces de coworking d’un nouveau genre comme ceux situés au cœur des zones résidentielles, dans les cafés ou encore dans les gares et aéroports. Ces nouvelles offres s’éloignent un peu de l’esprit communautaire du coworking, mais ils ont l’avantage de démocratiser le phénomène.