Afin de garantir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, de nombreuses entreprises proposent désormais des solutions de garde d’enfant à leurs collaborateurs. Cet engagement RSE en faveur de la parentalité a du sens quand on sait que près de 20 % des parents n’obtiennent pas de mode de garde. Cette aide aux familles n’est plus l’apanage des grands groupes : de plus en plus de PME y ont recours. Fonctionnement d’une crèche d’entreprise, avantages et inconvénients, coût pour l’employeur et pour les parents : on vous dit tout.

Crèche d’entreprise : définition

Une crèche d’entreprise est une structure d’accueil destinée aux enfants de deux mois à trois ans des salariés d’un établissement public ou privé. Les crèches d’entreprise fonctionnent selon les mêmes règles d’une crèche collective. Elles peuvent accepter entre 15 et 60 enfants selon la taille des locaux et le personnel présent dans la structure. 👶🏾 👶 👶🏻 👶🏽 👶🏾 👶 👶🏻 👶🏽

Crèche d’entreprise interne

Certains grands groupes disposent de leur crèche d’entreprise interne dans les locaux de l’entreprise, et qui respecte les normes de sécurité de l’accueil de jeunes enfants. Cette solution nécessite des investissements sur la durée, et une visibilité sur le nombre d’enfants susceptibles d’être accueillis par la structure. L’entreprise peut gérer la crèche en direct. Elle peut aussi déléguer cette gestion à un partenaire externe, comme une association, une mutuelle ou une entreprise de crèche privée.

Crèche inter-entreprise

De plus en plus d’entreprises, notamment les PME, optent pour la réservation de places, appelées « berceaux », dans des crèches inter-entreprises. Ces établissements s’occupent de toutes les démarches administratives, et réunissent assez d’entreprises pour assurer le bon fonctionnement financier de la crèche. Cette solution plus souple et moins onéreuse leur permet de bénéficier d’une offre clé en main pour leurs salariés. Les employeurs peuvent aussi ajuster chaque année leurs berceaux réservés selon les besoins réels de leurs collaborateurs. 

Un employeur peut choisir des berceaux dans un établissement unique à proximité de ses bureaux. C’est le cas des entreprises installées au Wojo Montparnasse. Parmi les nombreux services proposés à leurs salariés autour du bureau (commerces, transports, restauration, salle de sport, terrasses, etc.), ils bénéficient des liens privilégiés entre Wojo et la crèche inter-entreprise Babilou située à proximité immédiate. L’équipe Wojo accompagne ses membres qui souhaitent solliciter des berceaux pour leurs collaborateurs travaillant sur le site.

Le fonctionnement d’une crèche d’entreprise

Les crèches d’entreprises, internes ou inter-entreprises, obéissent aux mêmes règles que les crèches collectives, hormis pour l’attribution des berceaux puisqu’ils sont réservés à leurs salariés. Ces structures sont soumises à la surveillance de la PMI (Protection Maternelle Infantile), elle-même sous contrôle du Conseil départemental. Les règles y sont aussi strictes que dans les établissements municipaux d’accueil des jeunes enfants. Les horaires d’ouverture peuvent s’adapter aux horaires de travail des parents salariés de l’entreprise.

La crèche fonctionne avec un personnel encadrant qualifié. L’équipe est en charge de la santé, de la sécurité, du bien-être des enfants, de leurs repas, de leurs soins, et bien sûr de leur développement grâce à diverses activités :

🍼Un.e directeur.rice de crèche, ayant une formation de puériculture, d’éducateur de jeunes enfants ou de médecin ;

🍼 🍼 🍼 🍼 Une équipe de professionnel.le.s de la petite enfance. Chaque professionnel.le doit être titulaire d’un CAP petite enfance, d’un diplôme d’éducateur de jeunes enfants, d’auxiliaire de puériculture, ou encore d’un BEP Sanitaire et Social. Chaque professionnel.le peut s’occuper au maximum de cinq enfants qui ne marchent pas, et de huit qui marchent.

Crèche d’entreprise : quel coût pour l’employeur ?

Le coût d’un berceau en crèche inter-entreprises se partage entre trois acteurs : 50 % pour employeur, 25 % chacun pour la CAF et les parents. Bonne nouvelle si vous envisagez d’octroyer des berceaux à vos collaborateurs : proposer des places en crèche vous fait bénéficier d’un avantage fiscal. L’État accompagne la parentalité dans les entreprises via plusieurs aides :

Le Crédit Impôt Famille (CIF)

Toute entreprise payant un impôt sur les sociétés et embauchant au moins un salarié a droit à un crédit d’impôt famille de 50 % du montant financé.

Des charges déductibles

Dépenser de l’argent pour la garde des enfants de vos salariés rentre dans les charges déductibles. Un employeur peut donc déduire ces dépenses de son résultat fiscal. Il réduit ainsi le montant de l’impôt sur les sociétés (IS), avec une limite de trois ans de report sur de futurs exercices en cas de non-paiement d’impôts.

Ces deux dispositifs cumulés permettent de réduire d’environ… 80 % le coût annuel d’un berceau ! Ceci en contrepartie d’un avantage très prisé par les collaborateurs. Pour disposer d’un montant précis, il est nécessaire de se rapprocher d’une crèche inter-entreprise afin d’établir un devis.

Crèche d’entreprise : quel coût pour les parents ?

Bonne nouvelle aussi pour les parents : grâce à la participation de la CAF et de leur employeur, le coût d’une place en crèche d’entreprise est le même qu’en crèche municipale. Le tarif horaire dépend du barème de la CAF. Il est indexé sur le nombre d’enfants dans la famille et les revenus bruts mensuels cumulés du foyer. La CAF complète ensuite la contribution des parents afin de garantir à l’établissement un taux horaire minimum.

Si la CAF ne finance pas la crèche d’entreprise, les parents ne disposent pas d’un tarif préférentiel. Ils reçoivent quand même une aide avec le complément de libre choix du mode de garde (CMG) de la Paje.

Dans les deux cas, les parents bénéficient d’un crédit d’impôts pour les frais de garde de leurs enfants de moins de six ans. Il s’élève à hauteur de 50 % de ces dépenses et dans un maximum de 2 300 € par enfant gardé.

Les avantages et les inconvénients d’une crèche d’entreprise ?

             Commençons par les avantages

Spoiler alert : il y a bien plus d’avantages que d’inconvénients… Du côté des avantages, mentionnons pour l’entreprise :

👶🏾Renforcement de sa politique RH et de sa marque employeur grâce à cet accompagnement à la parentalité ;

👶🏻Amélioration de l’expérience collaborateur ;

👶Meilleur équilibre vie professionnelle, vie personnelle des salariés ;   

👶🏿Flexibilité des plages horaires, et proximité avec le bureau qui optimise le temps de travail ;

👶🏽Renforcement de l’égalité homme / femme grâce à un retour à la vie professionnelle facilité après un congé maternité ;

👶🏼Places d’urgence réservées dans le réseau de crèche d’entreprise pour les collaborateurs rencontrant un problème de garde ponctuel (nounou malade, etc.).

Les collaborateurs qui bénéficient de ce dispositif auront moins de stress lié à la recherche d’un mode de garde compatible avec leurs contraintes professionnelles. Selon la solution de crèche d’entreprise choisie, les parents pourront :

  • soit déposer leurs enfants à proximité de leur bureau, dans le cas d’un établissement unique,
  • soit dans une crèche près de chez eux si l’employeur s’appuie sur un réseau pour son offre de crèche d’entreprise.

    Dans les deux cas, les temps de trajets sont optimisés.

Et listons les rares inconvénients

Le principal inconvénient des crèches d’entreprise… est que toutes les entreprises n’en proposent pas encore 😊. Le coût d’une crèche d’entreprise peut être légèrement supérieur à celui d’une crèche municipale pour les parents si l’établissement ne bénéficie pas de subventions. Autre bémol, qui a son importance pour les jeunes enfants : si la crèche est à proximité de l’entreprise, le trajet peut être long pour des tout-petits (et leurs parents). Enfin, rappelons qu’une crèche d’entreprise interne nécessite un certain nombre d’enfants pour fonctionner.

Crèche d’entreprise : l’essentiel à retenir

Attractivité, fidélisation, bien-être au travail… L’employeur a beaucoup à gagner à proposer une offre de crèche d’entreprise à ses collaborateurs. Cet avantage n’est plus réservé aux grandes entreprises grâce au développement des crèches inter-entreprises. Les sites Wojo ne proposent pas de crèches intégrées à leurs espaces, mais utilisent leur connaissance de l’écosystème local pour proposer des solutions à proximité de leurs espaces aux membres qui souhaitent étudier cette solution. On s’en parle ?

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Location bureaux

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Coworking à la carte

Un espace de travail toujours à portée de main, dans un lieu convivial. Idéal pour quelques heures, entre deux rendez-vous ou en attendant le train.

Abonnement coworking

Un lieu intime et chaleureux, à l’atmosphère propice au travail dans le calme. Parfait pour un usage quotidien ou régulier.

Location salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).