Vous et vos équipes télétravaillez régulièrement et pensez à résilier votre bail ? Pour autant, le full remote ne vous tente pas vraiment ? Comment alors choisir son nouveau bureau : ni trop grand ni trop petit, puisque tout le monde ne vient plus en même temps ; moins cher, car les temps sont incertains ; mieux placé, car vos équipes viennent un peu à reculons… mais où ?
« Localisation, taille, coût, flexibilité… il existe des solutions qui répondent à tous ces critères, aussi fluctuant soient-ils ! » témoigne Jean-Ignace Poncelin de Raucourt, business development manager chez Wojo : l’offre d’immobilier tertiaire a fait sa révolution, profitez-en ! 

L’emplacement de votre nouveau bureau ? Partout !

Selon les équipes commerciales Wojo, la localisation était (et reste) le premier critère retenu par les entreprises en recherche d’espaces de travail. Auparavant, selon son activité, on s’implantait logiquement à proximité de ses clients, son centre de production, etc. Et on rassemblait tout le monde afin de réduire les coûts, garantir une bonne circulation de l’information, etc.
Mais ça, c’était avant la généralisation du télétravail…

Construire son propre réseau de bureaux, c’est possible

Aujourd’hui, ces anciens espaces sont souvent vides et trop lourds financièrement. Alors, résilier son bail, oui mais pour aller où ?
« Pour bien choisir l’emplacement de leurs nouveaux locaux, nous invitons désormais les entreprises à penser leurs bureaux sous la forme d’un réseau. Des espaces de toutes tailles, qu’elles louent partout où cela se justifie » commente Jean-Ignace Poncelin de Raucourt :
– dans tel arrondissement, parce que dix de vos collaborateurs y vivent ;
– pour quelques mois à proximité de l’un de vos clients, car vous avez gagné un contrat : cinq de vos employés y séjourneront tout le temps de la mission ;
– le plus près possible de votre ancien siège, mais avec moins de bureaux et plus de salles de réunion.

Des opérateurs d’espaces de travail comme Wojo sont capables désormais de construire pour les entreprises une véritable galaxie de bureaux, personnalisée selon leurs critères. « Une galaxie qui, par définition, est vivante : elle a le droit de grandir ou rétrécir, mais aussi de se déplacer en France et même plus loin », précise Jean-Ignace.

Quelle taille auront vos prochains bureaux ? Ce n’est plus vraiment la question !

Vous ne voulez plus payer pour des bureaux vides, alors que tout ou partie de vos équipes télétravaillent. Certains jours, les locaux sont presque inoccupés, et d’autres, la plupart de vos collaborateurs sont là… un casse-tête, sur fond de risques psychosociaux générés par les périodes de home office prolongées.

À écouter : Les risques psychosociaux du télétravail

Des contrats flexibles, qui suivent l’évolution de l’entreprise

« Situation économique oblige, il est de plus en plus difficile d’anticiper ses besoins et l’occupation précise de ses bureaux. Chez Wojo, nos contrats sont flexibles : vous révisez votre nombre de postes à la hausse comme à la baisse et sans pénalité. Une souplesse qui permet à nos clients de s’appuyer sur nous en cas de forte croissance des effectifs, ou encore de saisonnalité forte de leur activité » explique Jean-Ignace

En outre, en optant pour des espaces de travail partagés flexibles qui réunissent à la même adresse bureaux privatifs, salles de réunion et coworkings, il devient possible de ne louer ses postes de travail que quand on en a réellement besoin. On peut ainsi :
– louer un petit nombre de postes en bureau privatif, calculé par exemple à partir des effectifs qui ne peuvent pas télétravailler, + 50% des effectifs nomades,
– réserver des salles de réunion complémentaires (à la journée, ou plus), pour ses points mensuels, par exemple,
– compter sur les espaces de coworking en cas d’imprévu, ou simplement pour s’isoler en dehors du bureau pour finaliser votre prochaine présentation commerciale.

« Ça semble simple… et ça l’est ! La seule condition est de ne pas vous tromper dans votre choix d’opérateur de coworking. Il doit disposer d’assez de salles de réunion, par exemple ; d’outils de booking performants et simples d’utilisation, et d’équipes capables d’embarquer vos collaborateurs dans cette nouvelle conception du bureau « à la carte », prévient Jean-Ignace.

Quel budget pour son nouveau bureau flexible ?

Mais cette façon de concevoir ses futurs locaux à la carte ne risque-t-elle pas de coûter plus cher qu’un bureau traditionnel ? « Non, et pour deux raisons, selon Jean-Ignace :
– l’entreprise s’appuie sur un réseau d’espaces de travail: la mutualisation des espaces communs et des services permet de proposer des coûts attractifs, au regard de la qualité des espaces et services inclus,
– ensuite, nous étudions avec beaucoup de soin les besoins exprimés et jouons un vrai rôle de conseil en amont, afin de construire une organisation, puis un contrat adapté et toujours flexible : notre priorité est d’adapter la solution aux enjeux de nos clients et leurs équipes. »

Est-ce moins cher qu’un bail 3-6-9 ? « Oui, ça peut l’être car l’entreprise peut réellement optimiser le nombre de postes de travail nécessaires, de façon fine et réactive. Si elle le souhaite, nous l’aidons également à louer une partie de ses bureaux dans des zones où la pression immobilière est moins forte (et où les prix du m² sont donc plus bas). Elle peut aussi opter sur un mix bureau privatif et coworking pour réduire encore ses coûts. »

Comment construire une telle organisation ?

En prenant l’attache de professionnels qui vous conseillent gratuitement, vous proposent de visiter ou même de tester.

« En prenant en compte l’étendue des nouveaux modes de travail et en les intégrant dans votre culture d’entreprise, résume Jean-Ignace. Chez Wojo, finalement, nous proposons à nos clients de penser leur semaine idéale au travail en combinant les différents espaces et géographies à disposition pour les adapter à leurs usages :
– un siège plus collaboratif avec de nombreuses salles de réunions et open-space dans lesquels le collaborateur se rendrait deux fois par semaine pour créer et se réunir avec ses collaborateurs,
– un réseau de bureaux dédiés à l’entreprise, sorte de hubs locaux, deux jours par semaine qui reprennent sa culture et dont le maillage est réalisé en fonction des temps de trajet des collaborateurs.
– Et bien sûr, le bureau qu’on peut apprécier de façon ponctuelle (à condition de l’aménager correctement) : son domicile ! »

Vous êtes tenté.e ou intrigué.e ?  Voici ce que l’on vous propose : prenez contact avec l’un de nos experts et demandez-lui de vous faire une proposition !
En outre, plusieurs de nos sites parisiens proposeront prochainement une semaine gratuite en bureau privatif (lorsque la situation sanitaire le permettra). Renseignez-vous !

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Bureaux privatifs

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Wojo Corners

Postes en espace partagé, dédiés au travail dans le calme. Pour les freelances et les petites équipes, mais aussi les entreprises qui concilient bureaux privatifs, networking et nomadisme.

Wojo Spots

Réseau d’espaces pour travailleurs nomades, déployé par Wojo auprès de ses partenaires (hôtels, cafés, concept stores). Pour travailler où on veut quand on veut.

Salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).