Qu'est-ce que l'intrapreneuriat et comment le réussir ?

L’intrapreneuriat est un concept qui permet à un salarié d’une société de devenir entrepreneur tout en restant salarié au sein de l’organisme employeur. Grâce à ce système, le salarié comme l’entreprise sont gagnants puisque la société évite la perte de talents. Quant au salarié, il est en mesure de concrétiser ses idées novatrices.

Qu’est-ce que l’intrapreneuriat ?

Comme son nom le sous-entend, l’intrapreneuriat est le fait de devenir entrepreneur au sein même d’une entreprise. En d’autres termes, il s’agit pour un collaborateur ou groupe de collaborateurs, porteurs d’un projet innovant et viable de profiter des ressources de l’entreprise pour développer en autonomie leur projet tout en restant salarié de la société. C’est en 1976 que ce concept a été inventé aux États-Unis par Ginford Pinchot. Sa première concrétisation a été mise en place en Suède.

Qu’est-ce qu’un intrapreneur ?

Un intrapreneur n’est pas vraiment un entrepreneur à proprement parler puisqu’il reste salarié de l’entreprise mère. Dans le cadre d’un intrapreneuriat, le rôle de l’individu ne consiste pas à monter son propre business, mais à créer une activité rentable au sein de l’organisation.

Un intrapreneur n’est pas non plus un simple manager dans la mesure où il possède une certaine autonomie dans les prises de décisions et qu’il n’a pas d’objectifs assignés. Cependant, il s’implique personnellement dans la mise en œuvre de son projet et dans sa gestion, ce qui lui accorde le rôle de manager quelquefois. En d’autres termes, l’intrapreneur est une personne qui combine le profil du manager et de l’entrepreneur classique.

Quelles sont les conditions de réussite de l’intrapreneuriat ?

Pour réussir dans l’intrapreneuriat, il est important d’avoir un projet mûr et viable à proposer à l’entreprise. En effet, il ne suffit pas d’avoir une idée innovante et de la proposer à l’entreprise en espérant son aide pour sa mise en œuvre. Il faut concevoir un vrai projet, viable, et demander le soutien de l’entreprise pour la réaliser. Dans de nombreuses sociétés, du temps est accordé à chaque collaborateur pour lui permettre de travailler sur un projet personnel qu’il aura à présenter à l’entreprise une fois qu’il le juge suffisamment abouti.

Pour que l’intrapreneuriat réussisse, il est nécessaire que le projet soit cohérent avec la politique et les missions menées par l’entreprise. Il faut garder à l’esprit que le but d’une telle initiative est de monter une activité innovante susceptible d’avoir des retombées positives sur l’entreprise.

Le soutien et l’engagement tant financier qu’humain de l’entreprise sont des facteurs clés du succès de l’intrapreneuriat. Il est aussi préférable de trouver en interne des personnes prêtes à soutenir le projet et à travailler en collaboration avec l’initiateur pour en assurer le développement et la pérennité.