On vous le dit tout de suite : ça ne va pas être possible !!!

Selon une étude menée en décembre 2019 auprès de 4,5 millions de Français,  42% d’entre eux disent que 2020 rime avec… rien ; 61% affirment qu’ils n’ont pas l’intention de prendre une (bonne) résolution professionnelle et 51% vivent difficilement la première semaine de travail de l’année (comprenez : après les fêtes).

Bon alors on fait quoi ? On retourne se coucher, ou bien ? Allez, on sait bien que c’est la grève qui vous tape sur les nerfs. On vous en a trouvé, nous de bonnes résolutions 2020 ;-).

1 – Ne plus jamais douter de soi

http://twitter.com/goldenwynd/status/1203446265402540034

Résolution n°1 : on garde la tête haute et on a conscience de sa valeur. C’est décidé, à chaque fois que quelque chose vous pourrit la vie (la grève ? quelle grève ?), lâchez l’affaire, vous valez mieux que ça. Et pivotez. Avec panache. Même si c’est too much : allez. Faites-vous plaisir.

2 – Penser à la planète #covoiturage

La planète, elle fait pas grève et les syndicats ont d’autres combats, pas vrai ? Pour le coup elle craque aussi. N’attendons pas de lui rendre visite en soins palliatifs, agissons.

Ça tombe bien, en ce moment y a grève : il y a des tonnes de promos pour essayer des solutions de mobilité alternatives. Rendez-vous ici : Offres partenaires SNCF ou là pour les Franciliens : Offres partenaires RATP. Vous pourrez piocher plusieurs bonnes résolutions 2020 sans problème.

3 – Être plus altruiste

https://twitter.com/Zek1Z/status/1207351259365289986

Essayer d’être moins égoïste, même quand il faut vraiment aller travailler. Certainement la plus délicate des résolutions 2020… Fini de bousculer, piétiner, jouer des coudes avec les copains pour monter dans le bus. Quand c’est bondé, c’est bondé, je laisse ma place à ceux qui en ont vraiment besoin.

Bon, et si je me sens pas capable de jouer les ventouses à l’arrière du bus, je peux aussi choisir de bosser à côté de chez moi, dans l’espace de coworking le plus proche. Comme y a grève, ils font des promos. Pour le coup c’est vraiment pas cher, en ce moment. Cliquez là-dessous, votre vie sera transfigurée par votre sainteté.

4 – Faire du sport

https://twitter.com/theegeorgie/status/1205196150938177537

Le problème avec le sport, c’est de faire coïncider la volonté et le bon moment, pas vrai ? Allez c’est décidé : maintenant, faites du sport dès que l’occasion se présente. Plus question d’attendre le dégel ou une opportunité qui arrivera certainement, mais pas toutes les semaines. C’est ça, le problème avec le sport : la régularité.
Mais ça tombe bien, y a toujours grève : à vous les occasions de faire chauffer vos cuisses.

5 – Voyager

Parce qu’on n’a qu’une vie. Que les voyages forgent la jeunesse, qu’on arrive pas à aller travailler, et que donc ça sert à rien d’attendre la retraite… Plus sérieusement, parce que ça fait tellement de bien de voir autre chose et mettre ses habitudes et embarras en perspective.

C’est vrai quoi, les trains bondés, ce n’est pas une invention de la SNCF… aaahh quand le dépaysement vient à nous, quelle poésie.

6 – Lire plus 

Nous disions donc qu’il parait que pour 42% des Français, 2020 rime avec rien. Ils sont 33% à avoir pensé à l’entrain (ouf !) et enfin, 25% au chagrin. Ne rigolez pas, l’enquête a été menée entre le 16 et 26 décembre 2019. CQFD.
Côté poésie même si on nage dans le spleen baudelairien, c’est pas ça, quand même : quand on cherche une rime, il est d’usage de retenir la dernière syllabe (en entier), sinon c’est tricher. Donc, pardon mais 2020 rime avec divin, du vin, devin… C’est mieux, quand même ?

7 – Prendre soin de sa ligne (… de métro ?)

Après les fêtes, il faut penser à se refaire une beauté avant le printemps ! Comment s’y prend-on quand on n’a pas trop le temps, voire pas envie de faire du sport ? Et que l’on est pas fan des régimes ? En un mot comme en cent : comment prendre soin de sa ligne quand on n’est pas maso et qu’on a d’autres chats à fouetter ?

Ça tombe bien y a grève : chaussez vos baskets, mettez votre réveil plus tôt et allez travailler à pied.

8 – Penser out of the box

En 2020, donner plus de place à la créativité, la fantaisie, les idées décalées ou a priori déraisonnables… S’autoriser à rajeunir, sortir des clous, assumer, enlever ses œillères et se laisser surprendre. Parce que ça fait du bien, c’est prouvé.

9 – Savourer l’instant présent. Et s’exprimer

https://twitter.com/Blackabarbe/status/1205821382728265728

S’atteler à avoir des joies simples. Savoir remercier le ciel, l’univers ou votre karma (peu importe) quand tout va tellement bien, que cela en devient banal. Parce qu’un jour, crac, la grève et là on se dit qu’on n’en a pas assez profité, qu’on ne se réalisait pas à quel point on était à la cool.

10 – Vivre sa vie comme une aventure

https://twitter.com/padamecour/status/1206473486849458177

Outch, pas facile tous les jours, la vie du Francilien. Parfois, on voudrait vraiment être ailleurs, garder des brebis dans les Pyrénées, même en hiver, faire du cheval en Mongolie, même si ça sent le yack, marcher dans le désert, alors qu’en vrai on déteste avoir du sable entre les orteils… Qu’importe, il faut savoir rêver.

Dernière des résolutions 2020, mais pas des moindres : apprendre à regarder sa vie autrement !

Sur ce, chers amis, nous vous souhaitons une excellente année 2020 !

Psst… finalement la grève vous fait poiler ? ça tombe bien on en a d’autres : Ce que pense mon chat du télétravail

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Bureaux privatifs

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Wojo Corners

Postes en espace partagé, dédiés au travail dans le calme. Pour les freelances et les petites équipes, mais aussi les entreprises qui concilient bureaux privatifs, networking et nomadisme.

Wojo Spots

Réseau d’espaces pour travailleurs nomades, déployé par Wojo auprès de ses partenaires (hôtels, cafés, concept stores). Pour travailler où on veut quand on veut.

Salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).

Je souhaite publier à titre personnel