Alors que le contexte sanitaire pèse sur le moral des collaborateurs, la distanciation sociale imposée au bureau vient compliquer des relations professionnelles déjà bien chahutées par des mois de réunions en visioconférence. Cet éloignement physique vise à nous protéger, mais certain.e.s ont du mal à respecter les gestes barrières et consignes sanitaires. Responsable RH, dirigeants d’entreprise, et même collègues… comment échanger avec tact sur ces sujets essentiels au bien-être de tous ?

Tant bien que mal, le port du masque, le gel hydroalcoolique, la signalétique pour organiser les déplacements dans les bureaux… tous ces nouveaux ingrédients qui pimentent notre vie professionnelle depuis mars 2020 sont peu ou prou rentrés dans nos usages.

En octobre dernier, presqu’un Français sur deux (47%) déclarait qu’après la crise il faudrait donner envie aux salariés habitués au télétravail de revenir au bureau avec « plus de garanties en termes de mesures sanitaires, de sécurité et d’hygiène sur le lieu de travail ». Mais certain.e.s n’ont pas tous le même niveau de considération sur ces sujets. Entre lassitude, négligence ou exaspération, ils.elles appliquent ces consignes de manière imparfaite, ce qui peut générer du stress chez les autres collaborateurs. Alors comment gérer ces situations avec pédagogie pour assurer la sécurité et le bien-être de tous au travail, sans avoir besoin d’en arriver à une éventuelle sanction ?

Maintenir une communication régulière

Sur la durée, il est normal que les habitudes reprennent le dessus, et la vigilance peut se relâcher. L’entreprise doit donc continuer à communiquer sur l’importance du respect des gestes barrières et de la distanciation sociale, sans pour autant être anxiogène. Cela passe par de la signalétique, bien sûr, que l’on veille à rafraîchir si certains stickers ou affiches commencent à se décoller depuis le printemps.
Vous pouvez aussi envoyer un point régulier (hebdomadaire ou bimensuel) sur la situation dans votre entreprise, en soulignant par exemple l’absence de contamination interne pour encourager les collaborateurs à maintenir leurs efforts.
Soyez créatifs et glissez une touche d’humour pour rendre cette communication attrayante ! 

Aménager les espaces de vie pour faciliter la distanciation sociale

Si toutes les entreprises sont tenues de garantir au minimum 4 m² par salarié.e à leur poste de travail, les espaces de vie constituent le point faible de la barrière sanitaire au bureau. On baisse son masque pour prendre un café, on s’attarde pour prendre des nouvelles d’un collègue qu’on est heureux de revoir en chair et en os, on s’attable en oubliant parfois la distance de deux mètres à maintenir lorsqu’on tombe le masque… Et on en a bien besoin, de ce lien social ! Alors comment faire ?

L’aménagement des espaces doit aider les collaborateurs à retrouver de la convivialité… tout en gardant leurs distances. Dans l’espace cafétéria, supprimez des chaises pour inciter les convives à s’espacer, et placez des repères sur les tables : préférez la personnalisation au gros ruban standard “stop covid”, l’efficacité n’interdit pas l’humour ou le design !
Si vous disposez d’un coin détente, éloignez les canapés et fauteuils et placez des marques bien visibles au sol pour montrer où ils doivent rester : jouez aussi avec les pots de plantes vertes, lampadaires ou tout autre mobilier qui peut contribuer l’air de rien à nous tenir éloignés les uns des autres. Supprimez les tables basses qui invitent à s’en rapprocher. Sur la machine à café, rappelez que le masque ne se baisse que le temps d’une gorgée.

À lire aussi : Le mobilier de bureau face aux nouveaux enjeux de l’entreprise

Encourager le dialogue sur les consignes sanitaires

Masque porté sous le nez, désinfection des mains oubliée en arrivant dans les locaux, pause-café un peu trop rapprochée ? Face à certaines résistances, la meilleure option reste le dialogue. Discutez avec le/la collaborateur.rice afin de comprendre sa réticence au respect des gestes barrières. Buée sur les lunettes, difficultés à respirer, ras-le-bol général provoqué par la crise sanitaire… soyez à l’écoute de ses blocages, pour réfléchir ensemble à des solutions pérennes pour lui/elle et l’organisation de l’entreprise. Rappelez-lui que vous agissez ainsi pour sa santé et sa sécurité, ainsi que celles des autres salarié.e.s : la solidarité et l’esprit collectif sont essentiels pour tenir le cap !

Offrir des alternatives

Selon les consignes sanitaires du moment et la typologie de métiers dans votre entreprise, le télétravail reste la meilleure option pour assurer la distanciation sociale. Mais le travail à la maison a montré ses limites, et certains salarié.e.s préfèrent venir au bureau pour retrouver du contact humain plutôt que de rester isolé.e.
Offrir aux équipes la possibilité de travailler dans un espace de travail partagé ou dans un bureau privatif à proximité de chez eux (et dans le respect des gestes barrières), apportera une respiration bienvenue. Ces lieux offrent en effet un cadre sécurisé, sans renoncer à la convivialité dont nous avons tous tant besoin. Il existe des abonnements à petits prix et des offres conçues pour les entreprises qui souhaitent offrir cette possibilité à leurs équipes !

Vous vous posez des questions sur la manière dont les espaces de travail partagés assurent la sécurité de leurs coworkers ? Wojo a créé une FAQ qui répond à toutes vos interrogations.

Sensibiliser les managers à la distanciation sociale

Insistez auprès des managers sur l’importance de montrer l’exemple, et de veiller au bon respect de la distanciation sociale et des règles sanitaires au sein de leur équipe. Ils sont les plus à même de veiller au quotidien à ce que chacun se sente bien et en sécurité au bureau, sans tension autour de ces sujets.
S’ils perçoivent un point de crispation auquel ils n’ont pas de réponse, invitez-les à le remonter auprès des ressources humaines et / ou de la direction selon la structure de l’entreprise, afin de trouver des solutions ensemble. Face à cette situation inédite et prolongée que nous traversons, l’intelligence collective est plus que jamais une alliée pour fédérer les énergies vers un même objectif.   

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Bureaux privatifs

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Wojo Corners

Postes en espace partagé, dédiés au travail dans le calme. Pour les freelances et les petites équipes, mais aussi les entreprises qui concilient bureaux privatifs, networking et nomadisme.

Wojo Spots

Réseau d’espaces pour travailleurs nomades, déployé par Wojo auprès de ses partenaires (hôtels, cafés, concept stores). Pour travailler où on veut quand on veut.

Salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).