Alors que la sobriété énergétique s’invite dans le quotidien des Français, le sujet impacte directement l’immobilier tertiaire. Avant même les annonces gouvernementales, Wojo avait mis en place des mesures de sobriété énergétique dans ses espaces. Quel rôle doivent jouer les opérateurs de bureau dans la transition écologique et énergétique de l’économie ? Comment impulser des changements durables ? Les réponses de Farid Elomri, Directeur Commercial de Wojo, et Sébastien Dupic, Directeur d’Exploitation de Wojo.

Pourquoi Wojo a choisi de prendre les devants sur les mesures de sobriété énergétique ?

Farid Elomri : Il est clair aujourd’hui que nous ne pouvons plus continuer à vivre et surtout à consommer l’énergie comme avant. Nous sommes face à une crise cet hiver, mais aussi face à des enjeux inédits à long terme. C’est notre devoir à tous de transformer nos usages pour préserver l’avenir des générations futures. Cette urgence écologique amène des opérateurs avant-gardistes comme Wojo à se questionner et s’engager dans des logiques plus vertueuses. Aujourd’hui, nous repensons notre empreinte immobilière et les usages au travail à la lumière de notre responsabilité écologique.

Nous avons aussi une responsabilité économique. Le secteur tertiaire consomme 1/3 de l’énergie requise pour le fonctionnement des bâtiments existants sur le territoire, alors qu’en m² il ne représente que 1/4 du bâti… Si on ne change pas notre manière de consommer, les impacts seront massifs, avec des risques d’inflation incontrôlable, de pénuries, de ruptures, et le déclenchement d’une crise sans précédent. Alors, on change !

Quels sont les leviers d’amélioration de l’immobilier tertiaire ?

FE : La sobriété énergétique n’est qu’un compartiment d’une transformation globale. Si l’on restructure un immeuble pour mieux l’isoler, mais que l’on continue de climatiser à 17°C l’été, c’est un non-sens. Si seulement 20 personnes travaillent dans un immeuble chauffé pour 500, c’est aussi un problème ! La création d’un écosystème immobilier vertueux implique une transformation des mentalités et plusieurs leviers d’écoresponsabilité.

  • Amélioration de l’efficacité énergétique du bâtiment (isolation, restructuration, etc.) ;
  • Promotion de mobilités moins carbonées (parkings à vélo, proximité des transports en commun, etc.) ;
  • Usages (chauffage, climatisation, luminaires) qui tendent vers plus de sobriété et d’économies d’énergie ;
  • Offre engagée de services (restauration, ménage, une préférence pour des partenaires/fournisseurs locaux & responsables, etc.).

« Si l’on restructure un immeuble pour mieux l’isoler, mais que l’on continue de climatiser à 17°C l’été, c’est un non-sens. »

Farid Elmori, Directeur Commercial chez Wojo

Est-ce que le marché de l’immobilier tertiaire est prêt pour cette transformation ?

Sébastien Dupic : Oui, dans le sens où la démarche RSE est au cœur des discussions. Les acteurs du tertiaire s’engagent pour améliorer leur action sociale et environnementale. Les propriétaires d’actifs interviennent sur les sujets d’isolation, d’infrastructures, de certifications, etc. pour transformer le parc immobilier et le décarboner.

Les entreprises utilisatrices des bureaux, elles, intègrent leur empreinte immobilière dans leur bilan RSE, avec des collaborateurs souvent moteurs sur ces sujets. Chez Wojo, nous observons que ces derniers sont prêts à faire évoluer leurs habitudes, et accélèrent la transformation de leur entreprise.

Concrètement, quelles sont les attentes des entreprises ?

FE : Le sujet de l’engagement ne fait plus débat, et l’inaction n’est plus envisageable. 650 dirigeants d’entreprises et investisseurs mondiaux interrogés par JLL affirment qu’une de leur principales priorités est de créer des lieux humains et durables. 89 % déclarent que le développement durable est de plus en plus important dans leur stratégie d’entreprise. Les investisseurs immobiliers perçoivent les actions de décarbonation comme un avantage concurrentiel pour l’avenir : la donne a vraiment changé.

Le sujet de l’empreinte carbone moyenne d’un salarié est aussi une préoccupation de plus en plus forte. Nos équipes le constatent lors des échanges avec nos clients et prospects qui cherchent à réduire leur bilan carbone. Concrètement cela passe par :
– un choix de bureaux plus responsables, avec des bâtiments certifiés par exemple ;
– une réduction des trajets entre le domicile et le bureau ;
– des incitations à basculer sur des mobilités moins carbonées ;
– l’adoption d’écogestes dans les habitudes de travail.

Pour avancer dans cette démarche, les dirigeants apprécient de disposer de bureaux en réseau, par exemple chez Wojo. Au-delà d’une réduction des trajets entre le domicile et le bureau, ces dernières semaines de forte tension sur l’énergie et de pénuries ont montré que disposer de bureaux de proximité devient un vrai avantage concurrentiel.

Quelles sont les mesures de sobriété énergétique déjà en place dans les espaces Wojo ?

SD : Nous avons profité des Days for Impact, une semaine événement organisée chaque année par Wojo lors de la Semaine Européenne du Développement Durable, pour annoncer à nos membres de premières mesures de sobriété :
régulation de la température dans nos bâtiments, à 19°C l’hiver et à 26°C l’été ;
baisse du chauffage à 16°C la nuit et les week-ends ;
extinction totale de nos enseignes lumineuses
extinction partielle des écrans dans les étages de nos sites ;
– et bien sûr sensibilisation de nos membres et salariés aux écogestes.

Si ces mesures répondent à la crise énergétique qui s’annonce pour l’hiver, elles s’inscrivent aussi dans une logique de transition énergétique. Elles seront donc pérennes dans le temps. Nous prévoyons de continuer à les renforcer, par exemple en stoppant le renouvellement d’air la nuit dans les espaces. Nous ne sommes pas encore parfaits, mais nous y travaillons !

Wojo encourage aussi ses entreprises membres à adopter de nouvelles habitudes, notamment en termes de mobilité moins carbonée. Nos bâtiments principaux disposent de parkings à vélos et à trottinettes. Nous y installons progressivement des prises de recharge électrique. Tous sont à proximité immédiate des transports en commun. Notre réseau de +400 espaces permet à ceux qui télétravaillent de trouver un bureau à proximité, partout sur le territoire. Sans oublier notre offre de restauration locale et de saison, servie dans des contenants réutilisables, qui favorise les bons réflexes sans renoncer à la convivialité.

Comment réagissent les entreprises membres chez Wojo à cette accélération vers une transition énergétique ?

SD : Les clients Wojo nous ont choisis parce que nous sommes un laboratoire des nouveaux usages, précurseurs d’un nouveau modèle d’organisation du travail. Être à l’avant-garde est dans notre ADN. Nous l’avions déjà démontré lors de la crise Covid, avec toutes les actions déployées dans nos espaces, notamment le label Safe & Healthy Workplace / Covid-19 élaboré avec le groupe Socotec. En tant qu’opérateurs de bureau et experts de la Workspitality®, nous ne perdons jamais de vue le bien-être de nos clients. Notre rôle est de faire évoluer les comportements par la pédagogie, le dialogue, même si on voit que la période de crise accélère de manière colossale ces évolutions. La prise de conscience est très forte.

FE : Nos clients ne nous en veulent pas d’être avant-gardistes : ils le sont aussi pour choisir un modèle comme le nôtre ! Nous allons voir jusqu’où ils sont prêts à sacrifier un peu de confort au profit de l’environnement et de la solidarité. 😊

« En tant qu’opérateurs de bureau et experts de la Workspitality®, nous ne perdons jamais de vue le bien-être de nos clients. Notre rôle est de faire évoluer les comportements par la pédagogie et le dialogue. »

Sébastien Dupic, Directeur d’Exploitation chez Wojo

Quelles autres actions mettez-vous en place pour aller plus loin dans cette logique de sobriété énergétique et de décarbonation ?

FE : Notre modèle répond à de nombreux enjeux d’un point de vue environnemental. Les espaces de travail partagés permettent de mutualiser l’énergie utilisée pour faire fonctionner un bâtiment, et assurent une meilleure occupation réelle que dans les bureaux traditionnels. Et ceci encore plus depuis l’explosion du télétravail. Chez Wojo, nous voulons que chaque m² chauffé / entretenu soit un m² utilisé. Nos espaces disponibles entre deux locataires sont proposés à prix préférentiels à des organisations à impact positif dans le cadre de notre programme solidaire Wojo for Impact.

SD : De manière plus globale, nous avons déployé une stratégie RSE reposant sur 50 actions, dont nous mesurons l’avancement. Ces actions portent autant sur l’aspect environnemental que l’humain, qui est aussi important pour nous.


Comment vous projetez-vous dans les futurs usages au bureau ?

SD : Nous sommes engagés dans une transformation majeure du monde du travail, accélérée par la crise Covid, les tensions énergétiques, les alertes environnementales et sociales. Le décret tertiaire (DEET) impose une réduction progressive de nos consommations énergétiques. Il fixe un objectif à -40 % d’ici à 2030 et -60% d’ici à 2050. Nous allons donc continuer à accélérer le changement ! Tous nos bâtiments construits ou restructurés récemment, comme le Wojo Poblenou à Barcelone, le Wojo Montparnasse, le Wojo Lille, le Wojo Tolbiac répondent à des normes très strictes, et sont déjà équipés d’outils d’économie d’énergie et d’eau.

À lire aussi : Choisir des bureaux responsables au Wojo Montparnasse

FE : Au-delà de l’amélioration constante de l’occupation réelle des espaces, nous réfléchissons aussi à des logiques de mutualisation des usages pour que les bâtiments vivent sans interruption. Cela peut se traduire par des espaces utilisés le soir et le week-end pour des formations, du sport, voire pourquoi pas des hébergements ? Il est certain en tout cas que nous voulons placer ce futur sous le signe de la sobriété intelligente, de l’humain et de la solidarité !

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Location bureaux

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Coworking à la carte

Un espace de travail toujours à portée de main, dans un lieu convivial. Idéal pour quelques heures, entre deux rendez-vous ou en attendant le train.

Abonnement coworking

Un lieu intime et chaleureux, à l’atmosphère propice au travail dans le calme. Parfait pour un usage quotidien ou régulier.

Location salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).