Savoir s’informer, c’est l’une des clés de la réussite d’une entreprise. Découvrez l’importance et l’efficacité d’une démarche de veille concurrentielle bien réalisée, et encore mieux, les meilleures techniques pour suivre les dernières actualités de votre secteur d’activité afin de… veiller 😉 à garder le bon cap dans la durée.

Pourquoi réaliser une veille efficace ?

Le monde du travail est aujourd’hui ultra connecté, en constante évolution autant sur le plan des technologies que des usages au travail. Faire de la veille est donc crucial. Entre les nouveaux produits lancés par vos concurrents directs, les nouvelles attentes des salariés, les changements réglementaires, l’évolution des moteurs de recherche, mener une veille permanente est une nécessité pour tout entrepreneur, manager et même collaborateur.

Mais au fait, qu’est-ce que la veille ?

La veille peut être définie comme le processus systématique de collecte, d’analyse et de de relai en interne d’informations pertinentes sur l’environnement concurrentiel d’une entreprise. Pour anticiper les tendances et rester ou devenir leader sur son marché, elle englobe divers types de veille tels que :

  • Veille technologique : suivre les dernières innovations qui pourraient bouleverser à terme votre secteur, et l’état d’avancement de technologies plus anciennes qui continuent d’évoluer.
  • Veille marketing / veille économique : comprendre les nouvelles tendances du marché.
  • Veille d’opinion : prendre le pouls des attentes de ses consommateurs et parties prenantes, via l’écoute des forums et réseaux sociaux notamment, mais aussi des études menées par des tiers.
  • Veille concurrentielle / veille commerciale : surveiller de près les activités de ses concurrents.
  • Veille juridique / veille réglementaire : suivre de près les discussions autour de la réglementation et la normalisation qui pourraient impacter votre secteur à moyen et long terme.
  • Veille stratégique : anticiper les évolutions à long terme du secteur d’activité, qui passent notamment par les innovations technologiques.

Peter Drucker, enseignant autrichien devenu consultant en management dans les années 50 aux États-Unis, résume en une phrase inspirante l’intérêt de ces veilles : « La meilleure façon de prédire l’avenir est de le créer. »

La veille professionnelle, un puissant outil au service de la performance de l’entreprise

Il peut sembler superflu d’investir des moyens humains ou financiers dans la veille stratégique, qui regroupe tous les types de veille (concurrentielle, réglementaire, commerciale, technologique, etc.). Elle permet pourtant de détecter le plus en amont possible des opportunités sur son marché, d’anticiper les risques, qu’ils soient réglementaires ou concurrentiels, et ainsi d’améliorer sa compétitivité.

La veille commence par l’observation de sa concurrence

Lorsqu’on met en place une démarche de veille, observer ses concurrents directs est une nécessité pour les challenger, les supplanter… ou ne pas les laisser vous rattraper !

Pour cela, mettez en place un suivi de leurs actualités, de leurs offres promotionnelles, de leurs prises de paroles. Comment ? En vous abonnant à leurs newsletters, leurs comptes sur les réseaux sociaux, et en utilisant des outils de veille que l’on vous explique un peu plus bas. Surveillez aussi tous leurs canaux de communication digitale et print. Cela commence par leur site web, bien sûr, mais aussi leurs affichages, réseaux sociaux, vidéos Youtube, posts Instagram, LinkedIn, etc.

Et continue par celle de son secteur

Cette veille ciblée ne vous donne néanmoins pas le recul nécessaire sur l’ensemble de votre secteur d’activité. Il importe aussi de rester attentif à l’émergence de nouveaux concurrents, et de s’informer de manière plus large sur l’actualité, les innovations et les évolutions de votre secteur pour vous forger une vision à long terme. Pour cela, vous pouvez vous appuyer sur différents outils de veille efficaces. Ils travaillent la nuit, pendant votre sommeil 😉, et vous proposent un condensé d’information utile à votre arrivée au bureau.

Les outils de veille incontournables

Les outils de veille sur Internet

Accessible à tous grâce à nos terminaux numériques, les activités de veille sur le web sont facilitées par une panoplie d’outils qui facilitent cette tâche. Parmi les plus faciles d’accès, voici quelques outils qui font fait leurs preuves pour organiser sa veille informative et récolter de précieuses ressources.

Les outils de veille informationnelle

  1. Google Alertes : ce dispositif gratuit est un outil de veille informationnelle. Il permet de programmer des alertes à chaque mention de vos mots clés stratégiques, en français et dans d’autres langues, et de recevoir des notifications dès qu’ils sont mentionnés.
  2. Flipboard : cet agrégateur de flux RSS vous propose d’organiser votre veille sous forme de magazine interactif et personnalisé. L’outil réunit tous les contenus pertinents sur vos concurrents et votre secteur d’activité en analysant les médias en ligne, les blogs et réseaux sociaux. Bonne nouvelle, l’outil est 100 % gratuit.
  3. Feedly : cette solution de veille, également sous forme d’agrégateur de flux RSS, vous donne accès aux actualités et informations qui vous intéressent, après avoir paramétré vos centres d’intérêt à l’aide de mots clés. Feedly priorise ensuite les contenus les plus pertinents pour vous. Le site propose un essai gratuit, puis vous laisse le choix entre plusieurs formules d’abonnement à partir de 6 $ par mois.
  4. Mention : voici l’un des outils de veille informationnelle et réputationnelle (notamment pour l’e-réputation) les plus puissants disponibles. Il est capable d’analyser tous les contenus associés à une requête avec un haut degré de personnalisation et différents niveaux d’alertes. La plateforme réalise une collecte d’informations et une veille quotidienne à partir de l’analyse d’un milliard de sources : forums, blogs, réseaux sociaux, vidéos d’influenceurs, sites d’actualité, etc. Revers de la médaille, cette efficacité et cette polyvalence ont un prix : après vous avoir permis de tester gratuitement la solution, l’abonnement à Mention coûte 29 € / mois et par utilisateur.

Les outils de veille concurrentielle

Selon votre secteur d’activité, vous pourrez aussi utiliser un outil de veille concurrentielle, comme Paarly, qui effectue une veille tarifaire sur votre secteur.

Pour le e-commerce, Similarweb vous informe quant à lui des performances des sites de vos concurrents, en analysant leur trafic, leur taux de rebond, etc. et le nombre de pages vues. Une version limitée est disponible gratuitement. Ces outils vous fournissent des ressources utiles pour affiner votre stratégie tarifaire, préparer un lancement de produit ou encore une campagne de communication autour de l’un de vos produits.

À lire aussi : Concentré, concentrée, on reste concentrés

Quand l’union fait la force : les avantages de la veille collaborative

Lorsqu’on est entrepreneur, il est essentiel de ne pas rester isolé. Rejoindre un réseau de coworking proactif en termes de mise en relation, comme Wojo, permet non seulement de bénéficier d’un espace de travail adapté, mais aussi de partager des bonnes pratiques et des retours d’expérience avec d’autres professionnels.

Vous pouvez par exemple créer un groupe de discussion, sous forme de groupe WhatsApp ou d’outil partagé afin de :

Partager les sources d’information : chaque membre peut apporter sa pierre à l’édifice et enrichir la curation collective.

Diversifier les points de vue : la veille collaborative donne accès à une vision plus large du marché.

Gagner en temps et en efficacité : pourquoi chercher en solo quand d’autres peuvent vous aider ? Lorsque vous êtes dans des activités complémentaires d’autres entreprises, c’est intéressant de pouvoir compter les uns sur les autres… voire d’aboutir à faire du business ensemble.

Dans cette optique, la collaboration et le partage d’informations, au sein d’une communauté ou d’un réseau professionnel, sont d’une importance capitale. Ils permettent d’enrichir la veille de chacun par des perspectives et des expériences diversifiées, et également de créer un environnement propice à l’innovation et à l’apprentissage mutuel.

Conseils pour une veille réussie

Pour optimiser votre processus de veille et vous assurer qu’il soit à la fois efficace et efficient, il est essentiel de suivre quelques bonnes pratiques de veille. La masse d’information à collecter puis à analyser est telle que sans rigueur ni stratégie précise, votre démarche de veille risque de rimer avec perte de temps. Pour éviter cet écueil, vous devez vous poser plusieurs questions.

Quels sont les objectifs de votre veille ?

Pour collecter la bonne information, encore faut-il savoir ce que vous cherchez. Prenez le temps de réfléchir à la finalité de votre veille, à vos besoins et aux territoires à couvrir. Ce prérequis vous aidera ensuite à définir les ressources financières et humaines à allouer à cette démarche, ainsi que le temps nécessaire pour la mener à bien.

Quelles sont vos sources ?  

Sans source fiable, pas de données pertinentes… C’est la base même de la recherche d’information, notamment sur les canaux digitaux. Dans votre dispositif de veille, recoupez toujours les informations collectées afin de vous assurer qu’elles sont relayées par plusieurs canaux de confiance. Vous pouvez faire un benchmark de l’actualité de vos concurrents et de votre secteur à partir des outils de veille sur Internet (voir plus haut), des réseaux sociaux, des salons professionnels, des podcasts, des communiqués de presse, etc. Dans tous les cas, assurez-vous de sélectionner des informations vérifiées et pertinentes.

Dans quel but analyser les informations collectées ?

Vous avez récolté une large matière, pertinente et digne de confiance, et après ? Il est temps de les analyser, en choisissant les données qui croisent celles spécifiques à votre entreprise. Contextualisez-les fonction de vos objectifs de départ pour générer de la valeur ajoutée.

Comment organiser les données recueillies ?

Vous devez désormais structurer et condenser les informations analysées pour les rendre rapidement et facilement accessibles. Des graphiques ou des tableaux seront plus efficaces qu’un document volumineux. Dans votre note de veille, pourquoi ne pas aussi envisager un classement des informations selon les départements concernés (vente, marketing, production, etc.) ? Enfin, l’analyse des données doit déboucher sur des recommandations d’actions à entreprendre dans le contexte de l’entreprise.

Comment partager la veille en interne ?

Passer à l’action nécessite de partager des notes en interne. Ces conclusions et conseils opérationnels doivent être relayés aux acteurs pertinents dans l’entreprise. Le marché étant très volatil, transmettez les informations sans attendre, tant qu’elles sont actuelles et pertinentes.

Toutes ces étapes vous semblent fastidieuses ? Rassurez-vous, la maîtrise de la veille stratégique s’acquiert avec le temps, et votre entreprise en a besoin pour se développer. On continue avec des conseils pratiques pour organiser vos sources d’information et les outils pertinents. Haut du formulaire

Organisation et gestion des sources d’information

Après avoir défini vos objectifs, l’étape suivante d’une veille réussie réside dans l’organisation. Il est crucial de créer un tableau de bord ou une plateforme de veille qui regroupe et classe toutes vos sources d’information. Cela peut inclure des sites internet, des articles de presse, des newsletters, des flux RSS ou encore des comptes sur les médias sociaux, des podcasts d’influenceurs et de journalistes, etc.

  • Utilisez des outils adaptés, comme les plateformes évoquées plus haut dans cet article. Ils permettent de centraliser vos sources et de les suivre en temps réel. Vous procédez ainsi à une veille automatisée avec à la clé un précieux gain de temps.
  • Catégorisez vos sources : définissez des catégories en fonction de vos axes de veille (technologique, marketing, concurrentielle, etc.) pour retrouver facilement l’information souhaitée.
  • Évaluez régulièrement la pertinence de vos sources : toutes les sources ne se valent pas. Prenez le temps de supprimer celles qui ne sont plus actives ou pertinentes.

Qualité de l’information et filtrage

La qualité de l’information collectée est tout aussi cruciale que la quantité pour maintenir une veille pertinente. Il est essentiel de savoir distinguer les informations pertinentes des bruits de fond ou des effets de buzz trop passagers pour mériter de s’y attarder.

  • Définissez vos critères de pertinence : quels critères font qu’une information est pertinente pour vous ? Est-ce la source, le type de contenu, la fraîcheur de l’information ?
  • Utilisez des outils de curation, comme Curata (payant) ou Feedly, qui vous aident à filtrer et à organiser l’information selon vos préférences.
  • Soyez sélectif : ne succombez pas à la peur du FOMO (Fear of Missing Out) et ne vous laissez pas submerger par la quantité d’informations disponibles. Concentrez-vous sur les sources et les types de contenus qui apportent réellement de la valeur à votre veille.

À lire aussi : Infox, adoptez les gestes barrières contre les fake news

Régularité et suivi dans le temps

La régularité est la clé d’une veille efficace. Il est important de consacrer du temps sur la durée, de manière récurrente, pour parcourir vos sources, analyser les informations collectées et mettre à jour votre tableau de bord. Pour parvenir à assurer une veille régulière malgré vos autres préoccupations professionnelles, voici quelques astuces.

  • Planifiez des créneaux : définissez des moments précis dans votre agenda pour vous consacrer à votre veille. Vous resterez ainsi à la page même lors de périodes d’activités intenses.
  • Restez à l’affût : en dehors de ces créneaux, restez attentif aux signaux faibles, aux brevets déposés par vos concurrents et aux nouvelles innovations, y compris celles qui impactent tous les secteurs comme l’intelligence générative, capables de changer la donne de manière conséquente.
  • Faites évoluer votre stratégie de veille : le marché, les technologies et les acteurs évoluent constamment. Votre stratégie doit s’adapter en conséquence.

Le mot de la fin

La veille, qu’elle soit technologique, marketing ou informationnelle, s’avère cruciale pour maintenir sa compétitivité et la surveillance de la concurrence dans un univers professionnel en constante mutation. Si l’arsenal d’outils de veille disponibles aujourd’hui facilite la collecte et l’analyse des données, le facteur humain demeure central dans ce processus, notamment pour la prise de décision. L’interprétation des informations et les actions de stratégie marketing ou commerciale qui en découlent nécessitent une compréhension nuancée et un jugement affûté. La collaboration et le partage de connaissances au sein de réseaux professionnels, comme les espaces de coworking, se révèlent alors précieux. En conjuguant les capacités des plateformes numériques et la puissance de l’intelligence collective, la veille devient un levier puissant pour anticiper, s’adapter et influencer activement les tendances de votre secteur.

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Location bureaux

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Coworking

Un espace de travail toujours à portée de main, dans un lieu professionnel et convivial. Idéal pour quelques heures, entre deux rendez-vous ou pour un usage régulier.

 

Location salles de réunion

Des salles au design atypique de 2 à +100 personnes, pour accueillir vos réunions, séminaires, formations et événements d’entreprise.