Face à la crise du Coronavirus, le télétravail à domicile s’impose. Muriel Pénicaud le rappelait juste avant l’annonce des mesures exceptionnelles pour lutter contre le Coronavirus : 3 emplois sur 10 peuvent se faire en télétravail. Mais dans la réalité, passer sans transition de journées au bureau au travail à domicile à plein-temps ne se fait pas sans difficulté pour certains. Organisation, déconnexion, enfants : nos conseils pour y arriver !

Bourreau de travail, parent impliqué, épicurien convaincu… selon votre profil, les difficultés à mettre en place le travail à domicile à plein-temps ne sont pas les mêmes. On détaille les pièges à éviter et on vous livre une ordonnance personnalisée qui vous permettra de mettre en place un télétravail efficace et épanouissant.

Profil n°1 : collaborateur.rice dévoué.e et hyper dynamique

En temps normal, vous êtes sur tous les fronts, ne manquez jamais une réunion, menez dix projets en même temps, et trouvez encore le temps de networker et d’aller à la salle de sport. Depuis le début du confinement, vous êtes sur le pont dès 7h30 : revue de presse en buvant votre café, puis scroll approfondi sur LinkedIn pour prendre la température business du jour, puis c’est parti pour une journée millimétrée qui, hormis l’arrière-plan de votre bureau en visioconférence, ressemble fort à une journée de travail ordinaire.

Votre priorité : maintenir le business as usual 

Pour optimiser votre journée, vous vous faites livrer vos repas, car franchement, vous n’avez pas le temps de faire la popote midi et soir. Vers 18h, pause obligatoire de 30 minutes pour s’aérer au pas de course, en respectant les distances recommandées, et votre dérogation en poche. Si nécessaire, vous continuez votre journée de travail après le dîner.

Bravo pour votre implication ! Attention aussi : dans la durée, sans distraction ni soupape, vous allez imploser dans votre salon.  

Rappelons que ce n’est pas pour travailler 12 heures par jour au lieu de 8 que nous sommes assignés à domicile, c’est pour notre bien-être, celui de nos proches et, in fine, celui de tous. Continuer à faire tourner l’entreprise est une nécessité économique, bien entendu, mais vous aurez besoin de toute votre énergie et vos ressources lorsque la machine repartira après ces semaines exceptionnelles.

Votre ordonnance pour un télétravail à domicile épanouissant :

  • Imposez-vous de vous déconnecter chaque soir à une heure fixe. Vous n’avez pas terminé quelque chose ? Cela attendra demain : la terre ne s’arrêtera pas de tourner puisqu’elle ne tourne déjà (presque) plus.
  • Réservez au moins une heure dans votre journée à d’autres tâches que le travail mais tout aussi importantes : bricolage, broderie, tri de vos armoires, écriture, jardinage, etc.
  • Consacrez du temps à vos proches : organisez-vous des dîners fins si vous êtes confinés en couple, des apéros Skype pour garder le contact avec vos amis ; initiez vos grands-parents aux appels vidéo sur What’s App, Google Duo ou Skype pour leur tenir compagnie de manière plus vivante, etc.
  • Si vous êtes confiné.e avec vos enfants : ces journées constituent aussi une occasion exceptionnelle de profiter d’eux, de jouer (on vous jure que c’est sympa), de leur raconter des histoires, de les aider dans leurs apprentissages : vous pourriez même y prendre goût ! Pour vous aider, allez donc faire un tour sur Taleming.com, qui a mis en ligne une liste collaborative d’activités pour les enfants.

À lire aussi : 5 règles d’or pour réussir son home office

Profil n°2 : parent investi et exigeant

En temps normal, vous êtes présent.e à toutes les réunions d’école, à tous les spectacles de danse, à tous les matchs de foot. Vous faites les crêpes et les gâteaux au chocolat comme personne, connaissez par cœur la liste des Pokémons les plus rares, et êtes imbattable au Monopoly, aux Aventuriers du Rail, et on en oublie. N’oublions pas qu’en plus de tout cela, vous travaillez, parfois beaucoup, mais réussissez toujours à préparer les lots chamboule-tout pour la kermesse de l’école. Vos amis et collègues vous surnomment d’ailleurs « Shiva », et on comprend pourquoi.

Votre priorité : occuper vos enfants intelligemment

Comme des millions d’autres parents, depuis la fermeture des écoles et crèches, vous avez le grand bonheur d’être H24 avec votre progéniture. Avouons-le, vous n’êtes pas mécontent.e de passer autant de temps avec vos merveilles, même si c’est compliqué de vous organiser pour télétravailler. Vous leur avez concocté un planning d’activité qui ferait pâlir d’envie une colonie de vacances, avec des ateliers créatifs, du yoga, des récrés, des cours de cuisine… que vous faites avec eux, car sinon, les petits chats, comment s’en sortiraient-ils ? Bilan des courses : les enfants sont ravis, mais vous galérez pour faire avancer vos dossiers, et votre boss ironise sur le fait que vous ne lui donnez pas très envie de généraliser le télétravail quand les choses seront rentrées dans l’ordre.

Votre ordonnance pour un télétravail à domicile épanouissant !

  • Dans le planning des enfants, prévoyez des moments où ils s’occupent seuls, comme une séance de cinéma dans le salon, une heure réservée à la lecture, etc. Prévoyez aussi des plages clairement réservées aux jeux en famille, et d’autres où ils jouent seuls (ou entre eux).
  • Organisez des roulements dans la journée avec votre conjoint pour conserver des plages horaires d’au moins deux heures où vous pouvez travailler sans interruption.
  • Aménagez un lieu où vous isoler pour télétravailler, l’important étant d’avoir une porte pour ne pas être dérangé.e.
  • Lâchez du lest sur la préparation des repas. Même si vos cookies sont dignes de ceux de Bree Van de Kamp, vous ne pouvez pas être au four, au moulin et en cuisine. Aidez les restaurants à survivre à cette période difficile en commandant régulièrement des plats qui raviront vos enfants.

Profil n°3 : épicurien convaincu 

En temps normal, vous savez poser des limites claires entre le travail et le reste. Une fois refermée la porte du bureau, vous mettez de côté les dossiers préoccupants et clients casse-pieds pour vous concentrer sur le reste : votre prochain cours de sport ou apéros entre amis, votre passion pour la poterie, la dernière série à ne pas rater, etc. Le travail occupe une place importante dans votre vie, mais pas la première.

Votre priorité : bien remplir vos journées pour ne pas déprimer

Depuis que vous êtes enfermé.e dans votre salon, vous avez un peu de mal à faire la différence entre confinement et vacances forcées. Pour résister à la morosité, l’intégrale de Friends vous fait du pied, vous aimeriez bien lire enfin le dernier tome du Seigneur des Anneaux, ou profiter de cette parenthèse imposée pour vous mettre enfin à la calligraphie japonaise.

Autant de projets qui méritent d’être menés à terme, mais gare au décrochage avec le travail qui pourrait vous jouer des tours ensuite. Ce n’est pas parce que vous ne voyez plus votre patron qu’il ne s’intéresse pas à ce que vous faites, et les entreprises ont besoin de l’énergie de tous pour continuer à faire avancer les sujets et faciliter la reprise.

Votre ordonnance pour un télétravail à domicile épanouissant !

  • Mettez votre réveil à la même heure que lorsque vous allez au bureau, et commencez à travailler à votre heure habituelle, cela vous aidera à garder le rythme.
  • Si l’activité de l’entreprise est ralentie, proposez d’avancer sur des sujets transverses qui vous intéressent (RSE, bien-être au travail, cohésion interne, organisation autour du télétravail, etc.) afin de porter des propositions de changement auprès de votre direction.
  • Faites une liste de vos envies de lectures, films, séries, activités, etc. à faire pendant le confinement, et établissez un planning qui intègre des plages de liberté pour vous y consacrer. Vous serez doublement gagnant : vous serez mieux organisé.e pour travailler, et vous ne perdrez pas de temps à procrastiner en vous demandant ce que vous avez envie de faire pendant votre temps libre.

En conclusion, gardons à l’esprit que la réussite du travail à domicile repose sur une organisation solide, que ce soit pour ne pas trop travailler ou pour travailler suffisamment. Voyez le côté positif : tout ce que vous mettrez en place aujourd’hui servira lorsqu’il sera temps de faire le bilan de ces semaines exceptionnelles pour en tirer des enseignements sur les modes de travail. En attendant, ne sortez pas, même couverts !

À lire aussi : Télétravail à domicile vs coworking, le match en 5 points

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Bureaux privatifs

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Wojo Corners

Postes en espace partagé, dédiés au travail dans le calme. Pour les freelances et les petites équipes, mais aussi les entreprises qui concilient bureaux privatifs, networking et nomadisme.

Wojo Spots

Réseau d’espaces pour travailleurs nomades, déployé par Wojo auprès de ses partenaires (hôtels, cafés, concept stores). Pour travailler où on veut quand on veut.

Salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).

Je souhaite publier à titre personnel