La pause au travail n’est pas négociable ! Si on répond volontiers à l’appel de la pause-café, la pause-déjeuner, bref, la pause-quelque-chose, nous sommes beaucoup moins enclins à la « pause tout court ». Malgré les signaux envoyés par notre cerveau (perte de concentration) ou notre corps (inconfort, fatigue), on a du mal à se mettre en pause. Alors comment tirer vraiment profit de la pause au travail, pourquoi et quelle activité faire ? Faites une pause pour le découvrir.

Pause au travail, définition

Légalement, une pause au travail est « un arrêt de courte durée sur le lieu de travail ». C’est un moment qui vient suspendre le temps de travail (ou télétravail) effectif et durant lequel il est possible de « vaquer à ses occupations, sans se conformer aux directives de son employeur ».
Au bureau comme en télétravail, vous êtes donc libre de faire ce que vous voulez, tout en restant sur votre lieu de travail ou à proximité de votre poste.

Chez Wojo on sait combien les pauses au travail comme les pauses déjeuner profitent aussi bien aux collaborateurs qu’à l’entreprise. Tout est prévu vous aider à profiter au mieux de cette respiration, notamment en vous proposant des activités ludiques ou détente.

Mais pourquoi faire une pause, au fait ?

La raison d’être de ces interruptions du travail effectif est de vous offrir un répit. Ceci afin de prévenir l’épuisement intellectuel ou physique et parer à un éventuel dérapage (faute professionnelle, accident, tensions, surmenage…). La pause au travail est donc à considérer comme un moment nécessaire de récupération.

S’agissant d’un temps où vous êtes libre de vaquer à l’occupation de votre choix, à vous de décider ce qui vous sera le plus profitable. Et puisque l’on fait généralement plusieurs pauses pendant la journée : variez les plaisirs !

Faire une pause au travail : siester ou se sustenter, là est la question

Notre cerveau représente environ 2 % de notre masse corporelle totale. Pour autant, au repos, il consomme 20 % de l’énergie de notre corps, quand réaliser une tâche en consommerait moins de 25%. Soit un tout petit surcoût, inférieur à 5%.
Vous l’aurez compris, faire une pause ne permettra donc de retrouver de l’énergie que si vous en profitez pour… dormir ou manger.

Vous ne disposez pas encore d’une salle de sieste au bureau ? Vous pouvez néanmoins vous assoir confortablement et fermer les yeux quelques instants, éventuellement avec un casque sur les oreilles si l’environnement est un peu trop animé.

À lire aussi : Faire la sieste au travail, même votre boss va vous y inciter

Autre option : s’autoriser un encas. Eh non, ce n’est ni un péché ni une mauvaise idée. À condition de choisir des aliments sains, équilibrés et de les déguster en quantités appropriées. Là encore, l’entreprise pourra veiller à mettre à disposition des collaborateurs une offre adaptée : fruits frais (et de saison, svp), compotes et jus non industriels, graines…

À lire aussi : Du beau et du bio dans les assiettes chez Wojo

Pause-café et productivité : le mieux est de ne rien faire

La pause au travail permet de regagner en productivité… à condition de mettre notre cerveau en « Mode par défaut ». Explications.

En effet, pour avoir un véritable impact sur votre efficacité, la pause suppose de laisser vagabonder son esprit afin de permettre à notre réseau (neuronal) du Mode par défaut (MDP) de s’activer.
Autrement dit, cela revient à mettre ses préoccupations à distance et s’autoriser un temps de rêverie, « une errance mentale ». Pas si simple, mais jusqu’à 10% de productivité en plus à la clef selon cette étude.

Concrètement, on fait comment ? On évite de trop se servir de sa tête :
– écouter de la musique ou un podcast, regarder un paysage : oui ;
– lire le journal ou ses messages, parler travail avec un collègue : non !

Se bouger pendant sa pause au travail : aucune contradiction

Vous trouvez naturel de voir les sportifs faire une mi-temps. Parce que vous estimez qu’ils se fatiguent. Certes.
Mais la répétition continuelle des mêmes gestes cause aussi de la fatigue : taper sur son clavier, garder la même posture, faire toujours les mêmes manipulations… implique de se dégourdir régulièrement, afin de prévenir les troubles musculosquelettiques.
Autrement dit : l’intérêt de la pause est de pouvoir changer de position afin de laisser au repos les muscles sollicités pendant votre temps de travail effectif… et permettre aux autres de se réveiller !

À lire aussi : Travail sur ordinateur, gare aux douleurs

Idéalement, faites un peu de sport si vous disposez d’une douche au bureau. Mais sortir marcher/faire une course afin de s’oxygéner aura le même effet bénéfique (le shopping ? On dit oui, ça marche aussi).
Pour ceux dont les espaces de travail proposent billards, ping-pong, terrains de pétanque : motivez-vous et lancez-vous dans une partie ! Toute activité qui vous permet de varier vos positions est excellente.

Bon à savoir : combien de temps de pause au travail ?

L’article L3121-33 du Code du travail impose une pause de 20 minutes au bout de six heures de travail échues. Ces 20 minutes ne sont pas supposées être fractionnées. Pourquoi cela ? Vous devez avoir le temps de déconnecter de votre tâche (et nous ne sommes pas tous égaux à ce sujet), vous lever et désengourdir votre corps, et vous dédier à l’occupation personnelle que vous aurez choisie.

Existe-t-il des durées de pauses spécifiques

S’il est obligatoire d’accorder une pause méridienne, le temps de pause-déjeuner n’est pas encadré par la loi (il sera donc d’au moins 20 minutes, mais les Français détiennent le record européen avec en moyenne 45 min. et on en est fiers 😉).

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) recommande quant à lui de faire de pauses de cinq minutes toutes les heures en cas de travail intensif, et de quinze minutes toutes les deux heures en conditions classiques.

Des dispositions existent également pour certains salariés, notamment ceux qui travaillent sur ordinateur. Une pause de cinq minutes leur est recommandée toutes les deux heures pour limiter la fatigue oculaire.


Tiiing’,temps de pause écoulé ! Il est temps de s’y remettre ! Mais si cet article vous a convaincu de chercher un espace de travail qui pense aussi aux pauses au travail et vous propose des activités qui font envie (salles de sieste, offre de restauration saine, salles de jeu et animations, douches, salles de sports, tournois, terrasses & jardins…) : faites-nous signe !

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Location bureaux

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Coworking à la carte

Un espace de travail toujours à portée de main, dans un lieu convivial. Idéal pour quelques heures, entre deux rendez-vous ou en attendant le train.

Abonnement coworking

Un lieu intime et chaleureux, à l’atmosphère propice au travail dans le calme. Parfait pour un usage quotidien ou régulier.

Location salles de réunion

De 2 à 80 personnes. Idéal pour les réunions, séminaires, formations… (restauration sur demande).