Le savoir-être en entreprise, ou soft skills, est depuis longtemps reconnu par les recruteurs comme une des compétences professionnelles clé. Complémentaire du savoir et du savoir-faire, il fait partie des éléments de différenciation des candidats lors d’un entretien d’embauche.
Le savoir-être désigne les qualités personnelles humaines et relationnelles, autrement dit l’intelligence émotionnelle dont nous faisons preuve dans nos interactions avec nos collègues et clients. Elles impactent donc à la fois notre leadership au sein de l’entreprise mais aussi notre performance.
De quoi parle-t-on ? Quels sont les principaux savoir-être en entreprise : pourquoi et comment développer ces compétences au travail ou en entretien ? C’est parti 👉

Qu’est-ce que le savoir-être en entreprise

Le savoir-être fait partie des qualités relationnelles considérées comme une compétence professionnelle par les recruteurs. Particulièrement important pour le travail d’équipe et certaines fonctions et/ou professions, il a un impact considérable sur la vie de l’entreprise.
Il forme, avec le savoir et le savoir-faire, le triptyque des aptitudes recherchées par les employeurs lors de l’entretien d’embauche.

🐘Le savoir, c’est quoi ?

Les savoirs font partie des hard skills (compétences dures). Ils constituent les compétences théoriques ou connaissances requises pour concevoir et penser la façon dont on va accomplir sa mission. Le savoir s’acquiert en apprenant.

🔧Le savoir-faire, c’est quoi ?

Les savoir-faire sont également des hard skills. Ils désignent les compétences techniques nécessaires pour réaliser, accomplir une tâche.
Ils s’acquièrent donc en pratiquant, et seule l’expérience permet de développer un savoir-faire.

😍Le savoir-être, c’est quoi ?

Le savoir être professionnel ou soft skills (compétences douces) englobe l’ensemble des compétences comportementales dont nous faisons preuve lorsque nous accomplissons nos missions. Il est étroitement lié à notre personnalité.

Pôle emploi le définit ainsi : « Les savoir-être professionnels sont l’ensemble des manières d’agir et d’interagir dans un contexte professionnel. Ils ne sont pas subjectifs et ils peuvent être illustrés ou démontrés par un exemple concret de situation professionnelle. » C’est finalement une sorte de savoir-faire relationnel, qui inclut notamment la politesse et le savoir-vivre.

À lire aussi : La communication non violente en entreprise, un atout

Quels sont les principaux savoir-être professionnels

D’un recruteur à l’autre, les soft skills les plus prisées ne seront bien sûr pas tout à fait les mêmes. Ce qui ne pose aucun problème : personne n’attend d’un candidat qu’il possède toutes les compétences et savoirs listés sur une fiche de poste. Bien plus importante sera la posture qui consiste à montrer que l’on a une personnalité ouverte. D’où l’intérêt d’avoir conscience de son savoir-être et de le montrer lors de l’entretien.

Pour celles.ceux qui préparent un entretien d’embauche, voici les savoir-être professionnels retenus par Pôle emploi. Il s’agit des compétences les plus demandées :

  • Savoir faire preuve d’adaptabilité
  • Gestion du stress & prise de recul
  • Sens de l’organisation (dont la ponctualité fait partie) & rigueur
  • Bonne capacité de communication
  • L’esprit d’équipe & capacité à fédérer
  • Être force de proposition
  • Faire preuve de curiosité
  • Montrer de la persévérance
  • Autonomie
  • Réactivité

Les connaissances ci-dessus sont très orientées performance et il est difficile d’exceller dans toutes. Chaque personne a ses points forts, qui peuvent compenser les faiblesses. Une entreprise pourra préférer l’empathie, la bienveillance, la pensée critique, la résolution de problèmes lors d’un recrutement, votre comportement face à un client à la personnalité exigeante, à votre capacité à développer des compétences transversales, etc.

Les enjeux du savoir-être en entreprise

Pourquoi ces compétences relationnelles sont-elles si importantes pour les rh lors de l’entretien préalable au recrutement, parfois plus que les compétences techniques ou le savoir ?
Parce certaines des habiletés relationnelles listées plus haut sont liées à votre personnalité. Elles ne s’apprennent pas sur les bancs de l’école ou à la fac et sont plus difficiles à acquérir « sur le tard ».
D’autres ont un impact considérable sur la vie de l’entreprise. Non seulement sur ses performances, mais aussi sur la Qualité de Vie au Travail (QVT).

À lire aussi : RSE : les six fondamentaux d’un management responsable

Impact du savoir-être sur l’épanouissement en entreprise

Les qualités humaines et relationnelles sont déterminantes pour l’atmosphère, l’esprit d’équipe, l’émulation, etc. L’absence de soft skills dans la personnalité d’un manager peut rendre le quotidien de l’équipe laborieux, parfois austère et potentiellement pesant pour certains employés sensibles.
À l’inverse, une équipe de collaborateurs aux compétences interpersonnelles fortes travaillera dans un bon esprit, infusera une bonne humeur et un enthousiasme qui font du bien à tout le monde.

Impact du savoir-être sur l’employabilité

Pourquoi les recruteurs sont-ils attentifs aux soft skills autant qu’aux hard skills ? Pour toutes les raisons évoquées plus haut ! Le savoir-être des collaborateurs reflète la culture de l’entreprise et vice versa.
Elles sont à ce point importantes qu’elles sont dispensées dans le cadre de la formation professionnelle au même titre que les compétences techniques. Et pour cause : quelqu’un qui cherche un travail dans le service, par exemple, et qui n’est pas pourvu des soft skills telles que l’écoute, l’empathie, la ponctualité… aura du mal à satisfaire les clients.

Comment améliorer son savoir-être en entreprise ?

Évaluer et améliorer le savoir-être de son équipe

Vous êtes manager ? Embarquez votre équipe dans un team building « intelligence émotionnelle », « intelligence collective », « intelligence interpersonnelle »…
Vous pouvez fonctionner en deux temps et évaluer d’abord les besoins ou appétences personnelles de votre équipe avant de choisir un thème. Pour cela, invitez chaque personne à réfléchir au savoir-être collectif en suivant le petit protocole ci-dessous.

1 – Définir les compétences clés : trier les aptitudes essentielles en entreprise :
– Celles qui sont utiles à la bonne réalisation de leur travail (sens de l’organisation, faire preuve d’adaptation, négociation).
– Celles qui font du bien (bienveillance, bonne gestion du stress, optimisme).
– Celles qui correspondent à leur personnalité individuelle (humilité, humour, enthousiasme, etc.).
– Celles qui relèvent de la culture d’entreprise (valeurs, codes, etc.).

2 – Evaluer ensuite la maîtrise de ces compétences.
Celles dans lesquelles l’équipe :
– Performe : c’est parfait, n’hésitez pas à mettre en avant ces qualités collectives au travail.
– Est perfectible : un peu d’introspection et de réflexion peuvent suffire si on parle de ponctualité. Mais un coaching sera peut-être nécessaire pour la gestion du stress, par exemple.
– Est aux abonnés absents…

3 – Prioriser ces aptitudes :
– Celles qui sont indispensables pour bien faire son travail.
– Celles dont l’équipe a urgemment besoin.
– Celles qui peuvent attendre.

À l’issue de ce travail, vous devriez normalement être éclairé sur les besoins ressentis par chaque personne de votre équipe. Ils ne concorderont pas forcément avec votre opinion : à vous de choisir ensuite le thème de votre team building « spécial savoir-être ».

Travailler son savoir-être à titre individuel ou dans le cadre d’un recrutement

N’attendez pas d’être en recherche d‘emploi ou d’avoir décroché un entretien pour développer les compétences humaines nécessaires à votre épanouissement, ou au bon accomplissement de vos missions.
Mais avant vous lancer dans une formation soft skills, réalisez le protocole ci-dessus en l’appliquant à titre personnel et non plus collectif. Il vous aidera à identifier vos points forts et axes d’améliorations au travail. Si vous peinez, demandez un entretien à des collègues bienveillants ou à votre manager qui appréciera certainement votre démarche.


Vous y voyez plus clair sur vos besoins en savoir-être ? C’est le moment de faire fonctionner votre compte formation ou, si vous êtes salarié, d’en parler à votre manager actuel ou vos rh afin de bénéficier d’une formation certifiée ou d’un coaching. On ne pourra jamais vous reprocher de vouloir acquérir les compétences requises à un bon savoir-être.

À lire aussi : Trouver une formation professionnelle qui fait vraiment envie

Pour finir, si vous cherchez un endroit qui rassemble un grand nombre de collaborateurs aux savoir-être riches, foncez dans un espace de coworking Wojo ! Vous y croiserez une foule de profils aussi variés que passionnants, dans une atmosphère de travail à la fois stimulante et chaleureuse. Des business partners à la personnalité bienveillante, recrutés pour leurs soft skills précisément, se feront un plaisir de vous mettre en relation.

Au fait, chez Wojo on ne fait pas qu’écrire !

Location bureaux

Bureaux fermés de 2 à 200 postes personnalisables, accès sécurisé 24/7.
Contrat flexible.

Coworking

Un espace de travail toujours à portée de main, dans un lieu professionnel et convivial. Idéal pour quelques heures, entre deux rendez-vous ou pour un usage régulier.

 

Location salles de réunion

Des salles au design atypique de 2 à +100 personnes, pour accueillir vos réunions, séminaires, formations et événements d’entreprise.